SARL Nemeau

FICHE EXPOSANT

NEMEAU DRAGAGE DÉSHYDRATATION

Dragage, Curage de plans d'eau par extraction à l’aide d’une drague flottante, sans vider le bassin. Extraction d'un mélange fait d’eau et de dépôts minéraux ou organiques, séparation des éléments solides (dépôts) de l’élément liquide (eau) en restituant ce dernier dans son bassin d’origine.

La première phase consiste à réaliser une bathymétrie du plan d’eau qui va permettre d’identifier les différentes
couches de sédiments et donc le volume de vase en place.

Cette mesure et ces données serviront à l’assistance aux travaux d’extraction de la vase. Nous utilisons un DGPS
et la drague est interfacée avec le logiciel dredgepack, qui permet de suivre le dragage en temps réel.

Une fois le volume de vase connu et en fonction des caractéristiques de celle-ci, on va déterminer et calibrer la
filtration réalisée par les géotubes. Cela va permettre de dimensionner la zone de réception des sacs filtrants.

Le terrassement de la zone de réception des filtres doit être réalisé avec précision en respectant les données de
planimétrie et de surface qui seront communiquées par la Sarl Nemeau.

En parallèle, on réalise des essais de laboratoire pour identifier le type de floculants que l’on va utiliser afin que
la filtration dans les sacs soit possible. Ces produits sont compatibles avec l’environnement. Ils possèdent une
fiche technique et une fiche de sécurité qui seront fournies par Nemeau.

La surface de réception va ensuite recevoir du polyane afin de la rendre étanche et de canaliser l’eau filtrée vers
son exutoire soit gravitairement soit par pompage .
 
   

On disposera ensuite les filtres sur le polyane dont le nombre est déterminé en fonction du volume de vase en
place, du taux de matière sèche de cette même vase et des essais labo de filtration.

Les tuyaux de refoulement de la drague vers les filtres sont « by-passés » à l’aide de vannes afin de
pouvoir remplir alternativement chaque filtre et maintenir ainsi un débit de chantier constant.

La drague a un tirant d’eau minimum de 80 à 90 centimètres, et une profondeur de travail maxi de 6 m,
mais on ne peut raisonnablement aller au-delà de 4 m. Le rendement est fonction des caractéristiques de la vase.

Nous pouvons aussi bien travailler sur des bassins dont l’étanchéité est naturelle (argile) ou artificielle
(bâche géomembrane d’étanchéité).
La présence non constatée avant les travaux, d’embâcles, végétation, d’algues, graviers, cailloux ou tout autre
obstacle ou débris, diminue le rendement d’extraction et nécessitera l’utilisation de moyens
supplémentaires entrainant une plus-value sur le coût des travaux.


Adresse :

5,impasse des Pyrénées
65290 Juillan
France

Contact

Téléphone: 

0613314081

Site Web: 

Partenaires